TeCs Tertulias en Cuarentena.- Gran intervención en favor de la revolución Cubana de ALBERTO CUBERO SERRANO. Concejal del Ayuntamiento de Zaragoza (España) Julio de 2021. Contra las mentiras, el cinismo y la hipocresía de los políticos de derechas de este país, y los medios de desinformación del imperialismo.


Une merveille d’intervention d’ALBERTO CUBERO SERRANO, conseiller municipal de Saragosse, secrétaire politique du PCE Aragón.

« Nous, notre groupe va voter non à cette motion contre Cuba que nous présente la droite. Une droite qui nous dit être très préoccupée par les droits de l'homme à Cuba, mais c'est la même droite qui, il y a 3 mois a refusé de condamner les centaines d'assassinats des leaders indigènes et défenseurs des droits de l'homme en Colombie. De la même manière qu'ils ne condamnent pas les 72 morts et plus de mille disparitions en Afrique du sud, ou que le Président ait été assassiné par des militaires colombiens entrainés aux Etats-Unis. Et qui ne font pas une seule fois mention du blocus économique que les Etats-Unis imposent à l'île depuis plus de 60 ans, qui est catégoriquement condamné par les Nations Unies et qui empêche l'achat de seringues par l'unique pays d'Amérique latine qui a produit et créé pas un unique vaccin, mais deux contre le Covid !

Mais qui plus est, quelle autorité avez-vous pour parler de droits de l'homme à Cuba ? Alors qu'ici en Espagne, tous les jours des familles sont expulsées de leur logement, y compris avec des enfants. Et le droit au logement n'est pas seulement inscrit dans l'article 47 de notre constitution mais aussi l'article 25 de la déclaration universelle des droits de l'homme. Vous savez où on n'expulse pas des logements ? à Cuba. Vous savez pourquoi ? Parce que les banques n'y ont pas plus de pouvoir que le gouvernement. Comme cela arrive icioù, même si tu as une décision signée du gouvernement qui dit que l'on va stopper les expulsions et que l'on va réguler les prix des loyers, tu ne le peux pas parce que les banques et les gros détenteurs de capitaux font pression sur les gouvernements et supplantent la volonté populaire exprimée par les urnes. De quelle démocratie parlez-vous à Cuba, alors que vous vivez et pratiquez la dictature du capital dans notre pays, de quelle démocratie parlez-vous à Cuba ? Depuis quel piédestal d'hygiène démocratique vous adressez-vous à Cuba alors que notre chef d'Etat fut imposé par un dictateur fasciste, nous a volés, à tous les espagnols, notre monarque s'est enrichi avec la vente illégale d'armes et a fui vers une dictature comme les Emirats arabes ? Les Emirats arabes ne sont pas une dictature ? L’Arabie saoudite ? leQatar ? Canton ?où vous vous étiez en réunion l'autre jour avec les dirigeants d'un système de parti unique ? dont vous avez dit qu'il s'agissait d'une grande puissance économique avec laquelle on allait coopérer, celles-là ne sont pas des dictatures non ?

Maintenant si l'on parle du Venezuela même s'il a un système de partis politiques, c'est une dictature. Quand on parle du Pérou, Madame Ayuso a dit l'autre jour qu'il s'agissait d'une dictature. Pour vous, ce sont des dictatures ou des démocraties selon votre concept de liberté, qui est la liberté de l’argent, c'est le droit de s'enrichir à n'importe quel prix et pouvoir vous achetez tout ce que vous pouvez, tout ce que permet votre agent. Voilà votre concept de liberté. La liberté que vous souhaitez pour Cuba est la liberté des banques à expulser des familles de leur logement, la liberté pour que les sociétés pharmaceutiques puissent faire du négoce avec la santé, la liberté que la famille Monasterio de VOX puisse continuer à esclavagiser des journaliers dans les plantations de sucre comme elle le faisait du temps de la dictature de Fulgencio Batista, voilà la liberté que vous voulez pour Cuba. La liberté pour que Cuba redevienne un tripot.

Mais voilà, Fidel est arrivé, fini l'amusement, le commandant est arrivé et à dit Stop. Et depuis 62 ans Cuba, Cuba est un exemple, un exemple qu'un autre monde est possible, parce que pendant que vous, là où vous allez voler des ressources naturelles, Cuba envoie des instituteurs. Là où vous lancez des bombes, Cuba envoie des médecins. Au pire de cette pandémie, dans l'épicentre de la pire gravité, au nord de l'Italie, vos dictatures du capital ont abandonné la population et n'ont envoyé que des militaires ramasser des cadavres. Savez-vous quel peuple a envoyé sa solidarité sous forme de médecins ? Cuba, et ce qui vous préoccupe c'est que la coupole Antonelliana de la mole de Turin ait affiché "grazie Cuba".

Voilà ce qui vous préoccupe, que l'exemple de Cuba se répande par le monde comme il est répandu en Amérique latine, la démonstration que l'Histoire n''est pas terminée, la démonstration que la vie c'est autre chose, et pas le capitalisme, voilà ce qui vous tourmente. Et que cet exemple, vous n'êtes pas arrivés à l'abattre en 62 ans, ni avec les invasions militaires, ni avec les guerres bactériologiques, ni avec les blocus économiques, ni avec des attentats terroristes, ni avec la dernière "baie des cochons" digitale que vous avez montée, vous n'avez réussi à faire tomber le peuple de Cuba. Parce que vous affrontez une tranchée des idées qui, comme le disait José Marti, est beaucoup plus forte que les tranchées de pierres.

Voilà pourquoi Cuba vous préoccupe, pour l'exemple qu'elle est en train de donner, et c'est pourquoi vous avez monté toute cette campagne médiatique, avec des mensonges médiatiques constants dans toutes les sociétés de communication, qui ont  publié des vidéos de la célébration de la coupe d'Amérique à Buenos Aires en disant qu'ils s'agissait de manifestations à Cuba, qui ont publié des vidéos d'Egypte et même de manifestations indépendantistes en Catalogne et disant qu'il s'agissait de contestation à Cuba ;  qui ont montré tous les jours des interviews et des conférences d'opposants cubains sur les chaines de TV espagnoles !

Pour cela, Monsieur le maire, nous allons voter non en soutien à Cuba, à son peuple et à sa souveraineté. »

ALBERTO CUBERO SERRANO, conseiller municipal de Saragosse, secrétaire politique du PCE Aragón.

Traduction : Rose-Marie LOU

Solidaridad
En un comunicado, la Asociación Cultural José Martí - Solidaridad con Cuba (ACJM Grecia) indica que, "tras la vergonzosa resolución titulada `Sobre los derechos humanos y la situación política en Cuba&ac...
teleSUR.- En su intervención en el 76 período de sesiones de la Asamblea General de la ONU, el presidente boliviano Luis Arce rechazó la aplicación de medidas unilaterales y coercitivas que atentan contra la soberaní...
El canciller Marcelo Ebrard, este jueves durante su discurso en la Asamblea General de Naciones Unidas.Mary Altaffer / POOL / EFE...
Lo último
La Columna
Senil y mentiroso
Por Arthur González*/Martianos-Hermes-Cubainformación.- El primer discurso del presidente Joe Biden ante la 76 Asamblea General de la ONU, el 21 de septiembre del 2021, demostró la situación lamentable en que se encuentra ...
La Revista